Quel est le prochain pas?

Quel est notre « stratégie »? Quel prochain pas fait-on pour arriver à devenir parents?

Est-ce qu’on le veut toujours? Est-ce qu’on ne va pas devenir fous? Est-ce qu’on est capable d’affronter d’autres échecs? Qu’est-ce qu’il adviendra de nous si on n’y arrive pas? Comment on comblera ce manque? Et si on recommençait? Et si une grossesse spontanée arrivait, après tout rien de médical ne nous en empêcherait? Et si on adoptait? Et si on recommençait? Et si on refaisait une FIV? Et si on n’en refait pas une? Et où on irait?

Une liste encore plus longue des nombreuses questions que l’on se pose en ce moment avec mon Amoureux.

L’erreur serait de croire et de vouloir que l’on soit toujours sur la même longueur d’onde, toujours d’accord et toujours fou d’enthousiasme. Parce que les échecs ça nous brise, ça casse nos espoirs, ça fait du mal au couple et c’est long pour s’en remettre.

Surtout qu’aucune solution toute faite n’existe: on n’a pas l’argent pour refaire une FIV, je n’ai pas le courage physiquement pour en refaire une, mon mec n’est pas sûr de vouloir adopter. On s’aime et c’est la seule chose dont on est certain. Donc il nous reste le miracle ou l’abandon de ce projet pour d’autres et une vie sans enfants, certes, mais heureuse et joyeuse.

Quand arrive la fin + edit

Depuis début février, nous avons reçu les résultats du test ERA. Apparemment, nous aurions un décalage de 12heures par rapport à la fenêtre d’implantation idéale.

Il nous restait 5 zygotes de congelé. L’idée était donc de les pousser jusqu’au stade de blastocyste, d’en transférer deux avec le nouveau traitement.

On a donc bien décalé la progestérone de 12heures, sauf que la mauvaise nouvelle est tombée: il n’y aura probablement pas de transfert. 3 embryons sur les 5 ont cessés de se développer et rien ne garantit que les autres résistent.

Nos espoirs sont donc anéantis. On est au bout du bout. Tous ces traitements pour rien. Ca sent la fin et je suis désemparée car je n’ai toujours pas de bébé.

Et au passage, le mois de février marque les 6 ans d’essai sans aucune grossesse

Edit : les embryons n’ont pas survécu. La fiv est terminée.

Retrouver l’espoir?

Aujourd’hui c’est mon anniversaire! Encore un anniversaire passé sans enfant, sans gros ventre! Je rêvais d’être mère avant 30 ans, j’en ai aujourd’hui 34. Il y a 6 ans, je décidais d’arrêter ma pillule.

Mais aujourd’hui, on a reçu les résultats du test ERA. A priori il y aurait un décalage dans la réceptivité de l’endomètre. Est-ce que c’est cela qui expliquerait qu’aucun embryon ne se soit accroché? Pas sûr, mais c’est peut être possible. Alors ça nous redonne un bout d’espoir.

Les zygotes vont être décongelés. On va espérer avoir au mois 1 blasto pour tenter le tout dernier transfert et à nouveau j’espère de toutes mes forces que ce soit enfin le bon!

4ème TEC

4ème TEC – 2 blastocystes de bonne qualité

Cette fois-ci plus que jamais on y croyait et ça aurait dû fonctionner:

Le transfert a été fait le 24 décembre

On était super contents d’y aller

J’ai bien visualisé les embryons qui venaient d’être déposés

Je leur ai même donné un prénom à chacun

Je leur ai parlé et mon amoureux aussi

Je me suis reposée à fond pendant toute la période d’attente

Et j’avais même super mal aux seins

Et peut être même un peu des nausées aussi parfois

Vous l’aurez bien compris ce dernier TEC s’est terminé, sans surprise, comme tous les autres- négatif « Désolée Madame c’est négatif »

Ok, il nous reste nos 5 zygotes, on ne sait pas s’ils se transformeront en blastocystes, s’ils survivront à la décongélation.

L’appel avec la gynéco ne nous a pas rassuré. Pour elle, c’est lié à la qualité des embryons. Elle nous a déjà parlé de la 2ème FIV, de ce qu’elle proposerait d’améliorer. Et en attendant, comme je l’ai quasi suppliée, on fait un test ERA. Elle n’y croit pas trop mais bon si ça nous fait plaisir rassure…

2 ans

2 ans aujourd’hui que nous avons démarré notre parcours en PMA.

2 ans qu’on nous a dit que pour nous tout irait très vite, seulement un petit souci de glaire cervicale qui devait être réglé dès la première insémination.

2 ans qu’on n’a toujours pas de problème détecté par les divers gynécologues qui sont venus trifouiller mon intérieur.

2 ans que le discours est toujours le même et se veut toujours rassurant.

2 ans + 2 ans d’essai naturel, ça fait 4 ans, sans rien, avec mon amoureux actuel, parce qu’en vrai ça fera 6 ans, en février, que j’ai arrêté tout moyen de contraception.

Alors pour 2019, on espère quoi?

 

Et la suite?

Voici un long moment que je ne suis plus revenue me connecter à mon blog. J’ai supprimé mon compte insta d’essayeuse pmette. J’ai mis les essais de côté.

Le miracle au naturel n’a pas eu lieu pendant les deux derniers cycles malgré des vacances en amoureux au top. Mais bon, les miracles, c’est pour les autres, après bientôt 6 ans d’attente, je l’ai bien compris.

Comme je vous le disais, il nous reste un seul TEC à réaliser. Et ensuite? Nous ne ferons pas d’autres FIV, nous n’en avons pas les moyens financiers (déjà plus de 20’000.- investis pour rien pour le moment) et les traitements de chocs n’ont eu aucun effet sur nous, à part de me rendre de plus en plus déprimée.

L’adoption? On y pense mais les conditions d’accès en Suisse sont à peu près aussi restreintes que la PMA. En moyenne, on nous a prédit 7 ans d’attente sans d’ailleurs garantie que ça aboutisse.

Donc on commence à se projeter dans une vie sans enfants à nous. Parfois on y arrive et on se dit qu’on a déjà la chance inouïe d’être tombé l’un sur l’autre et de s’aimer. Et parfois, comme ce matin, c’est horrible et ça fait mal au ventre d’y penser.

Tec 3

Pas de suspens pour ce Tec 3, le résultat est le même que pour les autres : négatif.

Sauf que pour celui-ci j’avais demandé à faire des tests pour comprendre ces échecs à répétition alors que « tout va très bien, vous devriez être enceinte très rapidement ».

On a fait une biopsie de l’endomètre, un caryotype pour moi, d’autres prises de sang, une échographie 3 D de l’utérus: rien à signaler, tout va super bien!

La biopsie de l’endomètre incluait un scratching qui permet d’augmenter les chances d’accroche de l’embryon.

Désespérés de notre situation qui n’avance pas, et contre conseils médicaux (parce qu’on est jeune et blablabla) on a demandé à transférer 2 blastocystes de bonne qualité.

Donc tous les feux étaient au vert, tous sans exception, et pourtant ça n’a pas fonctionné.

Après la prise de sang, comme d’habitude « Désolée Madame c’est négatif »

Il ne nous reste qu’un transfert pour clore cette Fiv et clore probablement définitivement le chapitre PMA.